C'est finalement Laeticia Hallyday qui l'emporte. Ce vendredi 3 juillet, la veuve de Johnny Hallyday a signé un "accord définitif" avec sa belle-fille, Laura Smet, à propos de l'héritage de son mari, annonce-t-elle dans un communiqué transmis à l'AFP, notamment repris par Closer. Depuis deux ans, les deux femmes étaient opposées, et la justice française était censée trancher dans l'affaire.

1,5 million d'euros pour Laura Smet

En clair, Laura Smet renonce à l'héritage de son père, contre compensation. Laeticia Hallyday, qui est à l'initiative de cet accord, a ainsi proposé à l'actrice de lui verser 1,5 million d'euros de sa part de l'héritage, affirme BFM TV. Laura Smet est aussi censée percevoir la part de son frère, évaluée à un million d'euros, une fois qu'il aura signé l'accord. 

 

Laeticia Hallyday souhaite d'ailleurs que cela soit fait "prochainement", mentionne-t-elle dans son communiqué. Selon BFM TV, le chanteur aurait renoncé "à tout héritage et à toute poursuite à l'encontre de Laeticia Hallyday".

En échange, la mère de Jade et Joy garde le patrimoine immobilier de Saint-Barth, où est enterré le chanteur, ainsi que celui de Los Angeles et Marnes-la-Coquette. Un patrimoine évalué entre 28 et 34 millions d'euros, selon Closer. Elle paiera aussi la dette fiscale de son époux, chiffrée à 30 millions d'euros par le fisc.